Ecole Maternelle et Primaire

Mgr BOKELEALE – LISANGA


Quelques activités types organisées :

Le football, le basket-ball, l’athlétisme, le tennis de table, le volley-ball, la chorégraphie, la natation, le scoutisme, le club Unesco (club de réflexion et de partage), l’initiation théâtrale et l’initiation musicale etc.

A ces activités s’ajoutent les productions culturelles, compétitions sportives et colonies de vacances.

Buts :

L’organisation de ces différentes activités vise bon nombre d’objectifs à atteindre dont :

• Le développement harmonieux de l’enfant dans toutes ses dimensions de croissance.
• L’intégration sociale de l’enfant
• La connaissance et le respect de la loi et des règles
• L’émulation et la compétitivité.

 

Le Centre de Santé Scolaire

Dans le cadre de la médecine préventive, l’école a ouvert un Centre de Santé. Ce service fonctionne d’une manière tout à fait satisfaisante. Il contribue non seulement à dépister les maladies et à les soigner, mais il organise aussi des séances de sensibilisation sur certaines maladies épidémiologiques.

L’équipe soignante est constituée d’un médecin (visiteur), d’une reflexologue (à temps partiel), d’une infirmière-Responsable du centre et d’une technicienne de laboratoire. Cette équipe assure la surveillance sanitaire des élèves et du personnel.

Elle couvre les soins de 900 personnes, soit 700 élèves et 200 membres du personnel et leurs familles. D’après les statiques du centre, les pathologies les plus rencontrées sont : le paludisme, l’affection de la peau, l’affection virale, les parasitoses intestinales, la grippe saisonnière.

Le Service Psychosocial :

Dans la même optique, un Service Psychosocial fonctionne au sein de l’école. Il est animé par une Psychologue – Clinicienne.

Il a pour objectif principal, déceler et prendre en charge les cas d’enfants à problèmes qui peuvent constituer un obstacle à la réussite de l’élève.

Cette structure nous a permis de récupérer bon nombre d’élèves qui présentaient des problèmes d’adaptation scolaire. C’est le cas des enfants mal nourris qui a aboutit à l’instauration du projet bouillie.
Promotion de la Médecine Naturelle

La situation dans laquelle se trouvent beaucoup de pays en voie de développement en matière de santé, est aujourd’hui plus que désolante (rareté des produits sur le marché, coût excessif de produits à 80 % importés, personnel soignant démotivé, centres médicaux mal équipés etc.).

Conséquence, la société n’est plus en mesure d’assurer la santé de l’individu, voir, celle de la communauté. Et pourtant, juste à côté de nous, Dieu nous a gratifié d’une nature riche et abondante dont le produit (plantes, feuilles, fruits, racines etc.) est doté de propriétés préventives et curatives d’une quantité inestimable de maladies. Question de les inventorier et d’en connaître les propriétés, l’usage et la conservation de chacun.

C’est dans cette optique que l’Ecole Lisanga dispose aujourd’hui d'un jardin médicinal qui lui permet de vulgariser l'utilisation des plantes médicinales.
L’ecole dispose aussi d'une petite pharmacie (Pharmacie de Dieu) où on peut se procurer des produits transformés et conditionnés (citronnelle, artemisia, antirhumatismale, anti-hémorroïdaire, anti-toux, anti-gales, antiamibiennes, anti-malariques, pommades de friction, huile de massage pour les diabétiques etc.).

C’est Madame Wivine Misengabo, formée par l’ONG ANAMED, qui s’occupe de la gestion de ce projet.

Expérience faite, ces produits sont de plus en plus appréciés par la population (non seulement de l’école, mais aussi de l’extérieur).

Grâce au magasin Terrespoir de Bussigny, en Suisse, l’école Lisanga a tenté timidement l’exportation de la citronnelle (des petits colis qu’elle expédie par le biais des voyageurs). 


Petits projets de développement et d’autofinancement :

Nombreux sont les élèves et les membres du personnel qui habitent dans la périphérie, loin du centre la ville où se situe l’écoe. De ce fait, ils sont obligés de quitter la maison assez tôt pour être à temps à l’école (les cours débutent à 7h30) et rentrent très tard à la maison.

Il se posait alors un problème de restauration. C'est-à-dire :

Trouver sur place quelque chose à manger (pour ceux qui n’ont pas le temps de déjeuner à la maison, ou d’amener avec soi sa nourriture).
Eviter que les gens ne puissent s’éloigner de l’école pour chercher ailleurs la nourriture (l’horaire de travail ne le permet pas).
Se procurer une nourriture saine (préparée dans de bonnes conditions d’hygiène).
Acheter ce qu’il faut à un bon prix (les vendeurs à la sauvette fixent souvent des prix fantaisistes et exagérés).

C’est ainsi qu’est né le tout premier service des petits projets, qui a consisté à installer au sein de l’école, un kiosque qui offre à la clientèle, les pains, les beignets, le jus de fruits, les gaufres, le samousa, le yaourt et de la boisson sucrée.

Par la suite, d’une manière évolutive, le projet a grandi et s’est ouvert à d’autres domaines d’activités, au regard des besoins et des objectifs.

A ce jour, en plus du Kiosque, les petits projets disposent :

D’une boulangerie qui fabrique les pains et approvisionne le kiosque.

D’un restaurant qui, parallèlement au kiosque qui se limite aux petits repas (petit déjeuné), offre plutôt un repas chaud et consistant.



D’un atelier de couture qui confectionne les uniformes pour l’école, et qui reçoit aussi les commandes des particuliers.

D’un jardin scolaire dont quelques plates bandes servent aux travaux manuels pour les élèves. Le reste de l’espace sert à la production de fruits et de légumes, qui sont vendus à la communauté scolaire et aux parents.

D’un projet de médecine naturelle, ci-haut décrit, qui assure la promotion de la médecine naturelle.

Ces différents petits projets ont pour objectif spécifique :

• Mettre la communauté à l’abri de besoins primaires (chacun trouve le minimum nécessaire pour se nourrir, se désaltérer, se soigner, se divertir etc.).
• Améliorer le rendement et la qualité de travail (un esprit sain dans un corps sain).
• Alléger la charge des frais scolaires (une partie de recettes est versée au budget de fonctionnement de l’école, afin d’éviter les augmentations intempestives des frais).
• Assurer la promotion sociale du personnel (une partie du bénéfice est destiné au personnel en guise de fond social), et servir de modèle pour les individus et les groupes (les petits projets servent de référence pour les membres de la communauté qui doivent aussi développer des projets individuels).
• Créer l’emploi, surtout pour les femmes seules (veuves, célibataires) ou dont les maris sont au chômage ou gagnent trop peu pour soutenir leurs familles.
• Mettre l’homme et sa dignité au centre, revaloriser le travail, atteindre l’autonomie ainsi que l’autogestion, et développer la solidarité en contribuant au bien être collectif.
• Susciter auprès des élèves le goût et l’amour du travail manuel.

Calendrier scolaire

Année scolaire 2019 -2020:

  •  Actualités
  • Calendrier scolaire
  • Mise en place
  • Communiqués

SERVICES ET ACTIVITES

     
  •  Activités culturelles
  • Centre de Santé Scolaire
  • Centre de massage et de réflexologie
  • Colonie de vacances
  • Programme d'échanges  

     Nord-Sud/Sud-Nord

  • Parrainage
  • Jardinage
  • Ecole des moniteurs
  • Ecole des parents
  • Ecole de Foot
  • Centre de formation en 

      informatique

  • Palmarès
  • Activités des classes
  • Travaux manuels
  • Les oeuvres des élèves
  • Direction de l'Ecole
  • Comité de Supervision
  • Petits projets

La Bibliothèque

La Bibliothèque scolaire est un outil indispensable dans la formation de l’enfant. Elle vient en appui au rogramme d’apprentissage de langues (lecture, orthographe, écriture, expression etc.).

De plus en plus les élèves s’appliquent avec passion à cette activité,...

En savoir plus »

GALERIES PHOTOS

Forum

Echanger, partager votre expérience vécu par vous ou vos enfants au sein de lécole Lisanga; donner une suggestion, un avis, une proposition, ...

Connexion


Mot de passe


 Connexion

Inscrivez-vous ici

Publicités